Yorina


Aujourd’hui j’ai filmé Yorina. J’ai reçu un mail il n’y a pas très très longtemps qui parlait d’une jeune artiste dont je n’avais absolument jamais entendu parler. Curieux, j’y jette une oreille et garde ce nom dans un coin de ma tête en pensant bien que ça me servirait plus tard. Et là, un tout petit peu plus tard, la programmation du festival FNAC LIVE tombe et je vous le donne en mille : YORINA.
On décide donc, par personnes interposées, de s’y rencontrer. Sur place et pour ne pas changer des bonnes habitudes, le magnifique et immense salon où Yorina, malgré sa grande taille (plus grande que la mienne en tout cas) paraitrait presque petite. Elle est accompagné par son producteur qui n’est autre que Dan Levy et qui, ce qui ne le connaissent pas iront chercher un peu, m’impressionne un peu. Mais l’homme est simple et s’efface doucement pour laisser à Yorina toute la place dont elle a besoin. Un binôme qui fonctionne aussi bien qu’il est agréable à côtoyer.
C’est parti, on peut enregistrer un titre qui donne envie de s’approcher lentement au fur et à mesure de son avancée. Je me laisse simplement porter et le tour est joué.
On aimerait bien, en tout cas moi, pouvoir rester un peu plus longtemps mais les balances leur impose de ne pas trop trainer. Tant pis, j’en profiterai plus tout à l’heure lorsqu’elle captera très probablement l’attention de l’esplanade de l’hôtel de ville !

Site web
Page facebook