Salomé Leclerc


Aujourd’hui j’ai filmé Salomé Leclerc. Fin 2015, j’étais au Canada et un ami sur place m’a parlé d’elle. J’aurais aimé la contacter sur place pour tourner une session mais le temps me manquait. Je ne savais pas à l’époque que ça ne serait que partie remise.
Un an plus tard, moi voilà à couvrir le festival Aurores Montréal où beaucoup d’artistes que j’apprécie se produisent ici à Paris, dont Salomé. Le destin, la chance ?
Bon, il est tôt lorsque je la rencontre dans les bureaux de son label. Et ce n’est même pas tant la fête que d’autres mésaventures de bagages qui ont fait que sa nuit a été plutôt courte. Mais elle est plus forte que ça !
Au moment de commencer, un autre artiste de son label (de dos dans la vidéo) dont elle convoitait secrètement la guitare vient lui dire bonjour. Ce qui était au départ une blague se concrétise et la voilà à troquer sa Gibson contre une guitare toute petite mais au combien efficace.

Pour un titre uniquement, histoire de varier les plaisirs. Et du plaisir il y en a eu. Il faut maintenant la laisser aller manger en lui souhaitant une bonne sieste digestive.

Site web
Page facebook