Roni Alter


Aujourd’hui j’ai filmé Roni Alter. Quand Delphine m’appelle pour me parler d’une artiste, le nom ne m’est pas inconnu. Je chercher quelques longues minutes jusqu’à ce qu’enfin je me souvienne d’une première partie de concert et surtout d’un clip dont le titre est resté dans un coin de ma tête. Comme en général j’essaie de n’y ranger que des bons souvenirs, c’est plutôt bon signe et j’accepte avec plaisir cette rencontre.
Le lieu auquel son équipe pense est le bar de l’hôtel Grand Amour où j’ai déjà tourné il y a quelques semaines, mais comme les sessions qui se suivent ne se ressemblent pas, je n’ai pas tellement de crainte quant à la redondance. C’est signé !
C’est lors d’un bref passage à Paris que nous nous rencontrons. Rapidement, des artistes que nous connaissons elle comme moi créent un premier sujet de conversation avec que le travail ne reprenne le dessus. Au delà des réglages habituels comme les micros, les amplis et la camera, il faut aujourd’hui régler un peu les volets, la lumière, couper la musique, couper la climatisation et trouver l’endroit derrière le bar qui vibre à cause du frigo. Quelques petits détails qui ne me déplaisent pas tant ça vient casser un peu la routine des tournages.
Et puis c’est le tournage qui assez rapidement se termine et me laisse presque le temps d’aller attraper mon train à reculons.

Site web
Page facebook