Rocky


Aujourd’hui j’ai filmé Rocky. « Tu sais Seb, j’aime vraiment beaucoup tes sessions et il y a un groupe avec qui je travaille en ce moment que j’adore et ça serait vraiment génial que ça te plaise et que tu veuilles bien les filmer » ou un truc comme ça.
Allez, je vais écouter parce que j’aime bien faire plaisir. Et en écoutant, ce qui était plutôt pas mal, c’est que je me suis fait plaisir aussi. Parce que Virginie ne m’a pas menti : Rocky, c’est vachement bien. Vas-y, écoute et essaie de ne pas bouger la tête ou les épaules… Tu vois !
Voilà, il n’y a plus qu’à planifier tout ça.
J’ai déjà fait quelques sessions à la Brasserie Barbès mais j’ai jamais vu le bar du haut aussi rempli. J’escalade les flight-cases et les valises (j’exagère un peu) pour aller saluer le groupe et la douce équipe de chez Gum. Le groupe est doux aussi. Je fais attention à ne pas me refaire piéger par la belle verrière et son gros contrejour et propose au groupe qui avait déjà tout installé pour la session précédente de tout changer de place. Oui oui, je suis comme ça. L’idée d’investir le bar les fait plutôt rigoler, c’est bon signe. Hop, on rebranche tout et ce qui est formidable, c’est que tout remarche !
Quelques prises et quelques blagues plus tard, c’est dans la boite.
Allez, encore une session à quelques pas de là et je pourrai apprécier la rituelle bière de fin de tournage. Bon, deux tournages d’une heure, certes… Mais quand même, elle fera du bien.

Quelques prises et quelques blagues plus tard, c’est dans la boite.
Allez, encore une session à quelques pas de là et je pourrai apprécier la rituelle bière de fin de tournage. Bon, deux tournages d’une heure, certes… Mais quand même, elle fera du bien.

Site web
Page facebook