Pendentif


Aujourd’hui j’ai filmé Pendentif.

Il me faut braver la neige et le froid pour aller à la rencontre de Pendentif. Le sol est assez glissant, je suis aussi peu rassuré de mon déplacement que du bon déroulement de la session. Non pas que je doute de la qualité ou de la sympathie du groupe mais plutôt d’avoir assez de câbles et surtout les bons pour que tout s’enregistre convenablement tout en leur offrant un peu de confort de jeu. Brancher une guitare y a pas de soucis, mais des machines dans des machines avec encore des machines, même si c’est pas si sorcier, ça m’angoisse toujours un peu.
En arrivant à la Galerie Cinéma j’attends que le groupe me rejoigne et qu’on branche enfin tout ça pour savoir si mes calculs étaient bons.
Le groupe arrive, on se dit très gentiment bonjour, mettant maintenant des visages sur des noms sur des voix que j’ai eu au téléphone. Ils s’installent au milieu de mes câbles, y ajoutent les leurs et sans la moindre fausse note, tout fonctionne. Elle est pas belle la vie ?
Et elle est d’autant plus belle qu’on se marre bien à enregistrer tout ça. La neige est toujours là et j’aurai le plaisir d’apprendre le lendemain que trop contracter ses appuis pour ne pas glisser peut être source de courbatures… (intéressant ?)

Site web
Page facebook