Olivia Ruiz


Aujourd’hui j’ai filmé Olivia Ruiz et c’était pas facile ! C’est le début du festival des Nuits de Champagne et la soirée de la veille a boulversé de façon assez radicale tout le programme que je m’étais préparé. Après une journée chargée de migraine et de fatigue, je traine les pieds pour me rendre à l’Espace Argence où le contact devant me présenter à Olivia m’attend. Je fais bonne figure et de mon mieux pour que celle-ci ne se décompose pas trop. Olivia et ses musiciens se préparent dans leur loge où je les interromps pour me présenter. Là, il n’aura fallu que quelques courtes secondes avant de me sentir hyper à l’aise tant elle est agréable et accessible. Elle me prévient qu’elle traine encore des restes de crève qui ne veut pas la lâcher mais qu’elle tient à faire la session et qu’elle fera de mon mieux. Je la laisse s’échauffer et vais préparer mes affaires dans la magnifique salle des livres anciens de la médiathèque de Troyes qui nous est exceptionnellement accessible.
La trouve qui me rejoins peu de temps après n’en pense pas moins, c’est exceptionnel !
Ils s’installent assez spontanément ce qui m’évite d’avoir à trop réfléchir. Je n’en suis que soulagé.
Le temps ne presse pas spécialement alors nous ne prenons beaucoup. Le morceau n’est sans doute pas celui qui demande le plus de puissance vocale mais quand bien même, je trouve que pour quelqu’un de malade, il n’y a rien à redire.
Voilà une rencontre dont la simplicité et la prévenance m’auront fait oublier la pénibilité de la journée qui précédait.

Site web
Page facebook