Naya


Aujourd’hui j’ai filmé Naya. Ca fait quelques années que j’ai découvert cette artiste avec beaucoup d’affection pour sa fraicheur. Pour autant, le hasard n’a rien fait pour que nos chemins se croisent jusqu’à ce que Florent intervienne. Un peu moins convaincu par les versions produites de son album, je suis par contre certain que ça sera super en acoustique.
Plusieurs mois passent sans que nos agendas, surtout le mien, ne coïncident. Mais un jour, je découvre que Charlie Winston vient jouer non loin de chez moi à Reims et devinez qui assurera sa première partie ? Voilà !
C’est encore dans plusieurs mois mais le rendez-vous est pris, il n’y a plus qu’à attendre.

Arrivé dans cette salle où beaucoup de souvenirs ressurgissent, on m’accompagne jusqu’à la loge de Naya qui comme je l’imaginais, respire la fraicheur. Elle a déjà repéré les lieux et me propose le bout du couloir qui mène à la scène. Le cadre est brut comme je l’aime et stratégiquement au calme. Il s’agit d’un guitare/voix donc pas besoin de raconter l’installation qui va très vite. Si vite que le temps de le dire, le premier titre est dans la boite, une seule prise, tout sonne impeccablement bien. Des fois comme celle-ci, moi qui ne suis pas très expressif, il m’arrive de laisser échapper un sourire. Tout va tellement bien que je n’ai pas du tout envie de m’en tenir à un seul titre et lui demande si elle est partant pour un deuxième, puisque le temps le permet. La réponse ne se fait pas attendre et nous remettons ça tout aussi efficacement.

Je suis content d’avoir mis de coté mon ressenti quant à son album et d’avoir pu gouter à la fois la douceur de ses titres acoustiques et à la puissance bien gérée de son live du soir.

Site web
Page facebook