Marika Hackman


Aujourd’hui j’ai filmé Marika Hackman.

Alors là, je suis content ! J’ai guetté toutes ses venues en France depuis que nous nous sommes rencontrés ici il y a quelques années. Jamais nous ne nous sommes revus. J’ai quitté Paris et il me sera d’autant plus difficile maintenant de la recroiser alors comme je suis de passage à Nantes et qu’elle aussi, autant vous dire que j’ai joué des pieds et des mains, sauté dans tous les sens, crié, envoyé des mails, appelé plein de gens pour réussir à la voir ! Vous vous doutez bien que ça a marché.
C’est au Zenith que ça se passe. Alors le Zenith, peu importe lequel, j’ai l’impression que c’est toujours aussi compliqué non pas à cause du bruit comme on pourrait l’imaginer dans une grosse structure comme celle-là, mais à cause de manque d’âme. C’est vraiment pas foufou mais alors pas du tout. Et pour en rajouter une couche, mon très bon ami Maxime qui m’accompagne avec tout l’amour qu’il a pour la musique de Marika me dit que même autour il n’y a rien. Pas simple.

Pas simple mais Marika étant très cool, vraiment, très, cool, on part tous ensemble à la recherche d’un « spot » pas trop mal et assez unanimement nous validons le parking avec les super gros camions. On retourne chercher le matériel et au travail.
En marchant, forcément on discute, et en s’équipant aussi et je vous ai dit à quel point Marika était cool ? Parce que vraiment elle est cool. Alors faut quand même enregistrer ses chansons parce qu’elles sont cool aussi mais franchement j’aurais pu simplement rester là, à discuter. Tellement elle est cool.

Site web
Page facebook