Huck


Aujourd’hui j’ai filmé Huck sans avoir de directive particulière mais avec un accès à tout, ce qui est quand même très agréable pour un jeune vidéaste qui commence. Donc je vais où je veux et je filme ce que je veux, à condition qu’au final ça raconte un peu quelque chose. Et bien c’est parti pour du rush et des heures de montage, parce que ce qui est le plus compliqué quand on est seul cadreur et qu’on veut avec un bout de live un peu vivant, c’est d’arriver à faire croire que ce qu’on voit, c’est ce qu’on entend, alors que c’est loin d’être toujours le cas.
Mon plus gros regret sur cette demi-journée de présence sur ce festival, c’est de ne pas avoir osé déranger les BB Brunes et tenté d’avoir un bout de morceau en exclusivité dans les loges. Mais qui sait, peut être plus tard, quand je serai grand.