Bazbaz


Aujourd’hui j’ai filmé Bazbaz. Alors là, on peut dire que Victoria a du bol ! Ca fait quelques années que l’on collabore, qu’elle me propose des super artistes, qu’on se retrouve sur des festivals et c’était avec un peu de tristesse qu’en quittant Paris on savait que ça serait plus compliqué de faire de belles choses ensemble. Mais c’est là que la chance arrive ! Un jour, elle m’appelle et je sens qu’à sa voix qu’il se trame quelque chose de sympa. Elle me demande si ça m’intéresse de faire une session avec un dénommé Camille Bazbaz que je connais de nom et de carrière puisqu’il habite à 500 ou 600 m de chez moi. En me proposant un artiste Troyen, c’était quand même beaucoup plus facile de dire oui et de s’y tenir.
Assez naturellement, nous nous rencontrons Camille et moi à The Message, le bar/disquaire qui est sans doute l’un des endroits les plus cool de Troyes et qui semble lui servir de deuxième maison. On trinque, discute, trinque et ça aurait pu durer longtemps tellement le courant passe facilement. Et c’est donc logiquement que le rendez-vous pour le tournage se fera à The Message !

Quelque jours plus tard, avant que nos deux emplois du temps ne retrouvent surchargés, nous tournons pendant ma pause du midi. Pause qui en théorie ne doit pas s’éterniser. Camille lui, semble avoir tout son temps ! Très calmement il s’installe entre une cigarette et un petit verre de rouge. Souvent je dis aux groupes que le lieu m’importe peu tant qu’ils se sentent à l’aise. Ici, ça va, tout va bien. On est cool, très cool, très très cool… D’un coté, ça me stresse un peu d’aller aussi doucement, moi qui d’habitude n’ai que 30 ou 40 mn pour un tournage parce que le média suivant attend son tour, et d’un autre coté c’est assez appréciable de ne justement pas avoir cette pression-là. Mais bon, peut-être qu’un juste milieu aurait parmi une transition Paris/Province un peu plus douce !
Enfin bon, dès que la cigarette sera terminée on va pouvoir y aller et là, place au spectacle !

Page facebook